Direction achats IT

Le Cabinet travaille quotidiennement pour des directions Achats IT de grands groupes, d’entreprises publiques ou de PME afin de les accompagner sur la mise en place de montages contractuels, les conseiller ponctuellement sur des questions IT ou les assister lors des litiges avec les éditeurs, intégrateurs et sociétés de services.

 

Nous répondons ainsi régulièrement à des questions de type :

  • Comment pouvons-nous intégrer un nouveau fournisseur IT dans l’entreprise : quel montage contractuel choisir, et quels prérequis juridiques inclure dans l’appel d’offres ? Quels sont les avantages et les inconvénients du cloud computing, d’un Business Process Outsourcing ou des méthodes Agiles ? Comment préparer la transition avec les outils existants, et notamment la migration des données ?
  • Comment optimiser nos relations commerciales et juridiques avec nos fournisseurs IT : comment mettre en place un panel de fournisseurs ou une politique de Benchmark ? Face aux éditeurs de logiciels, de quelle marge de négociation disposons-nous réellement sur les conditions de licence et de maintenance ? Comment anticiper, organiser et/ou contester un audit sur le nombre d’utilisateurs des applicatifs de la société ?
  • Comment faire évoluer une relation commerciale existante : existe-t-il des mécanismes contractuels pour renégocier les prix à la baisse ou prendre en compte une diminution des besoins de l’entreprise ? Que faire face à la défaillance répétée d’un fournisseur IT ? Comment mettre fin au contrat d’un fournisseur sans devoir payer des dommages-intérêts pour rupture abusive ?
  • Comment vérifier notre conformité avec la loi informatique et libertés : quelles sont les précautions à prendre avant de démarrer un projet d’externalisation nearshore ou offshore ? Faut-il faire un audit de conformité ? Les BCR sont-elles préférables aux clauses contractuelles standards de la Commission européenne ?
  • Comment mettre en œuvre la responsabilité d’un fournisseur et faire indemniser notre préjudice en cas de dérapage ou d’échec d’un projet IT : quelles précautions préalables, comment éviter ou gérer le contentieux, comment faire constater les désordres, comment chiffrer les préjudices à la fois directs et indirects pour l’entreprise ?