Usurpation d’identité numérique : sanction sévère du TGI de Paris

Par une ordonnance de référé rendue le 12 août 2016, le Tribunal de grande instance de Paris a attribué 8.000€ de dommages-intérêts à la victime d’usurpation d’identité numérique. En l’espèce, le défendeur avait créé un site internet « rancunier et vengeur » en utilisant les nom et prénom de la fille de sa cible [...]